L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa de romain PUERTOLAS

Publié le par troumoulou

Résumé ☆☆☆★★

Un voyage low-cost … dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.

Extraits

  • « – Eh bien moi, j’aimerais mieux être incinérée, lui avait dit la Française. J’aurais trop peur de me réveiller dans un cercueil.
  • – Et de vous réveiller dans une urne, ça ne vous fait pas peur ? lui avait rétorqué le fakir. »
  • « Pourquoi certains naissent-ils ici et d’autres là ? Pourquoi certains avaient-ils tout, et d’autres rien ? Pourquoi certains vivaient-ils, et d’autres toujours les mêmes, n’avaient-ils que le droit de se taire et de mourir ? »
  • « Heureux qui, comme Ajatashatru Lavash Patel, a fait un beau voyage en armoire et puis est retourné, plein d’usage et raison, vivre avec son amour le reste de son âge... »

L'auteur

Romain Puértolas est né le 21 décembre 1975 à Montpellier en France. Grand rêveur, c’est un voyageur qui ne tient pas en place et qui vit sa vie à 100 %. Polyglotte, il parle français, espagnol, catalan, anglais, russe, allemand et swahili. Il exerce des métiers plus différents les uns que les autres : DJ, compositeur, professeur de langues, steward, nettoyeur de machines à sous, lieutenant de police, etc. À cette nécessité de mouvement perpétuel s’ajoute une imagination débordante.

Depuis son plus jeune âge, l’auteur écrit, autant des bandes dessinées, que des nouvelles, que des romans, et ce, sur n’importe quel support ! Le Post-it, la chemise, le téléphone portable, le journal : tout peut servir. C’est finalement en 2013 que l’écrivain connaitra la renommée avec L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea. Énorme succès de librairie en France tiré à plus de 200 000 exemplaires, le roman est également traduit en plusieurs langues. En 2015, Romain Puértolas réitère l’aventure en publiant La Petite Fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel.

L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea a reçu le Grand prix Jules Verne en 2014

Romain Puertolas sa bio vers son site

Mon avis ☆☆☆◇◇

Un roman loufoque tout autant que son titre. Les aventures abracadabrantes de l'indien Ajatasharu Lavash - prononcez ''J'attache ta charrue, la vache'' - sont époustouflantes et drôles et engagées ! Les personnages ont des personnalités

L'indien Ajatasharu Lavash est fakir dans son village du Rajasthan. C'est surtout un imposteur qui abuse de la crédulité de ses congénères, parti de son pays pour venir à IKEA acheter un lit à clou va se retrouver enfermé dans une armoire.

Commence alors l'extraordinaire voyage qu'annonce le titre du roman. En quatre jours, ''J'attache ma charrue la vache'' parcourt sans le vouloir la Grande Bretagne, l'Espagne, l'Italie... et la Libye ! Au cours de son périple il va rencontrer divers personnages ayant chacun des personnalités différentes, généreuses et instables. Ils sont fragiles tel notre ami Ajatasharu, un peu paumés, et pourtant capables de se remettre en question et d'ouvrir les yeux sur des mondes qu'ils n'imaginaient pas.

De Gustave Palourde, le taxi gitan vivant dans une caravane en banlieue parisienne, entouré de sa femme Mercédes-Shayana, et de sa fille, Miranda-Jessica, aguicheuse et mangeuse d'hommes, à Sophie Morceaux, célèbre actrice du dernier 007, et Marie Rivière la belle cliente d'Ikea qui tombe sous le charme de l'indien ''noueux comme un arbre'', tous sont des personnages hauts en couleur et attachants. On aimera les suivre dans leurs pérégrinations dignes de films fantastiques. C'est surréaliste et drôle.

Les Soudanais Wiraj, Kougri, Basel, Mohammed, Nijam et Amsalo, eux, ont volontairement quitté leur pays de misère pour aller à la rencontre des ''beaux pays'' dans l'espoir d'une existence meilleure. Ils sont nés du mauvais côté de la Méditerranée et leur périple est tout aussi extraordinaire mais terrible également. L'Indien et les Soudanais cohabitent dans le même camion qui les conduit vers l'Angleterre. Cette intimité de fortune permet à chacun de se livrer peu à peu. Les Soudanais racontent l'horreur de leur voyage à l'indien stupéfait.

Chacunes de ces rencontres et ses voyages pousseront notre ami Ajatasharu à devenir écrivain (un peu comme Romain Puértolas)

Entre cette prise de conscience humaniste et les tourments de son âme amourachée de la belle cliente d'Ikea, ''J'attache ma charrue la vache'' ressent l'envie neuve de donner et non plus voler. Ce qui ne devait être qu'un aller/retour bref entre l'Inde et la France devient un redécouverte de soi un revirement, un nouvel engagement. Le fakir se mue en un homme neuf.

Un roman loufoque, un voyage low-cost, un périple un peu moralisateur, une remise en question où le revirement du fakir imposteur qui abuse de la crédulité de ses congénères à un homme nouveau qui veut donner au lieu de prendre

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article