Challenge estival de lecture - "Summer Challenge"

Publié le par troumoulou

Challenge estival de lecture - "Summer Challenge"

Sélection de l'été CLUB LECTURE Mango and Salt - lien : Summer challenge club lecture mango and Salt 2016

Le choix de Victoria : 5 thématiques inspirées par la saison estivale.

Le but du « Summer Challenge » est de nous inciter à lire un ou plusieurs livres, selon nos possibilités, durant les mois de juillet et août.

L’été est un moment idéal pour se faire plaisir, et se plonger dans des romans laissés de côté par manque de temps : ce système offre donc davantage de liberté pour choisir les titres que nous désirons découvrir. Habituellement le thème est sélectionné par Victoria qui propose une série de titres dans le thème te chacun € vote ce qui détermine le livre lu par la majorité d’entre nous.

Cela devrait générer une chouette diversité de recommandations entre participants !

1. Oublier le quotidien : Un livre qui change un peu de mes habitudes.

Ce sera le moment de lire la sélection de juin achetée, mais pas encore commencée :

REPLAY de Ken GRIMWOOD

La première lecture de ce challenge terminée voici ici mon avis

2. Au soleil : Ce sera le soleil de Turquie

· La batarde D’istanbul d’Elif SAHFAK

« La plus grande romancière turque de ces dix dernières années. »Orhan Pamuk"Traduit de l'anglais par Aline Azoulay"

Chez les Kazanci, Turcs d'Istanbul, les femmes sont pimentées, hypocondriaques, aiment l'amour et parlent avec les djinns, tandis que les hommes s'envolent trop tôt - pour l'au-delà ou pour l'Amérique. Chez les Tchakhmakhchian, Arméniens émigrés aux États-Unis dans les années 1920, quel que soit le sexe auquel on appartient, on est très attaché à son identité et à ses traditions. Le divorce de Barsam et Rose, puis le remariage de celle-ci avec un Turc nommé Mustafa suscitent l'indignation générale. Quand, à l'âge de vingt et un ans, la fille de Rose et de Barsam, désireuse de comprendre d'où vient son peuple, gagne en secret Istanbul, elle est hébergée par la chaleureuse famille de son beau-père. L'amitié naissante d'Armanoush Tchakhmakhchian et de la jeune Asya Kazanci, la « bâtarde », va faire voler en éclats les secrets les mieux gardés. ( en cours de lecture).

Ici mon avis sur la batarde d'Istanbul

3. Dolce farniente : Le Vestibule des causes perdues de Manon MOREAU. C’est un premier roman.

Certes ce n’est pas un pavé, mais cela correspond bien à ce que j’entends par DOLCE FARNIENTE un livre agréable et facile à lire, du moins ce que semble en dire la critique. A voir donc

C’est l’histoire de Mara, de Robert, de Sept Lieues, d'Henrique, de Bruce, de Clotilde, de cet homme qu'on appelle Le Breton, de Flora et d'Árpád. Un retraité, un joueur de guitare, un cow-boy, un exégète de Claude Simon, une brunette maigrichonne, un taiseux, une grande bourgeoise fatiguée, un gars que la vie un jour a pris pour un punching-ball.
L'histoire de gens qui n'avaient aucune chance de se croiser, mais qui tous, un jour, enfilent de grosses chaussures, un sac à dos et mettent le cap vers les confins de l'Espagne, le bout du monde, la fin de l'Europe : Saint-Jacques-de-Compostelle.
Sans se douter que ce chemin emporte ceux qui l'arpentent bien plus loin que ce qu'ils pouvaient imaginer

Ici mon avis sur le vestibule des causes perdues

4. Carte postale : avec un livre qui m'emmène loin, dans le temps et dans l'espace, j'ai choisi

CANAÏMA de Romulo GALLEGOS

Une traduction d’un roman Vénézuélien dont le cadre est la Guyane Vénézuélienne. Texte écrit en 1935 et traduit par Jean Sarrailh. Une très vieille et magnifique édition reliée, trouvée dans le grenier de la maison maternelle. Une édition de 1960 publié au club bibliophile de France, collection « la comédie universelle ».

Romulo GALLEGOS né en 1884, mort en 1969 est écrivain et homme politique. Il a été tiraillé entre sa vocation littéraire et sa volonté de reformer la politique de son pays.

5. De bons souvenirs : un livre de la sélection Nature-Writing et voyage : Les bisons de Broken Heart – Dan O’Brien

Quand Dan O'Brien s'installe dans le ranch de Broken Heart, il réalise son rêve : vivre au pied des terres indiennes de Sitting Bull. Mais, en un siècle, les Grandes Plaines ont été stérilisées par l'agriculture et l'élevage bovin. Pour rétablir l'écosystème originel de ses terres, O'Brien imagine l'impossible : élever des bisons dans leur milieu naturel... Sur les pas de Jim Harrison, Dan O'Brien nous offre une ode au Grand Ouest américain.

Et voilà, challenge prévu. Plus qu'à s'y mettre ou au moins s’y tenir puisque déjà commencé ;)

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article