L'Ange aveugle de TAHAR Ben Jelloun

Publié le par Troumoulou

Résumé

Dans le sud de l'Italie, là où l'Etat de droit n'est plus qu'une absence, règne une terrifiante fatalité : on l'appelle camorra à Naples, ndrangheta en Calabre et mafia partout ailleurs. A cause d'elle, insaisissable et omniprésente, triomphent la peur et les désespoirs. Les enfants eux-mêmes apprennent la loi du sang dans une région devenue celle du désastre et de la détresse. Au terme d'une longue enquête, après des milliers de kilomètres parcourus, Tahar Ben Jelloun propose ici le roman de la mafia. Tableaux enchaînés où apparaissent, de la veuve courage au juge désenchanté, de l'assassin à l'immigré venu d'Afrique, du criminologue amoureux à la Napolitaine fatale, tous les personnages d'une des tragédies les plus singulières de ce temps. C'est ce Sud caché que le regard "naïf et peut-être innocent de l'écrivain" permet de redécouvrir.

"Il s'agissait, écrit l'auteur, de faire de la fiction avec les matériaux de la réalité et de reconnaître à la littérature une fonction primordiale : celle de "cambrioler" le réel apparent."

 Edition du seuil  204 pages - EAN 9782020122184

 Mon avis

C'est un livre qui dormait depuis quelque temps dans ma PAL. Livre parut en 1992.

C'est un recueil de 14 nouvelles  écrites après un voyage en italie du Sud et en sicile. Ces récits retracent la réalité de vie dans cette italie gangrénée par la présence de cette "pieuvre".

Chacune de ces nouvelles basées sur des faits réels traduit la détresse et l'inertie de la population prise en otage par la mafia et abandonée par un gouvernement impuissant.

Un témoignage puissant de la révolte et du courage d'individus que la violence transforme en victimes désignées mais pas résignées.

L'auteur 

Né à Fès le 1er décembre 1944, l'écrivain Tahar Ben Jelloun, après avoir fréquenté le lycée français de Tanger et étudié la philosophie à Rabat, commence par enseigner au Maroc avant de s'installer en France en 1971 à la suite de l'arabisation de l'enseignement de la philosophie.

Docteur en psychiatrie sociale en 1975, il tire profit de son expérience de psychothérapeute pour écrire, l'année suivante, le roman "La réclusion solitaire". En 1985, son roman " l'enfant de sable" le fait connaître du grand public. La suite de ce roman, "la nuit sécrée", lui vaut d'obtenir le prix Goncourt en 1987. Marié et père de quatre enfants, Tahar Ben Jelloun est l'auteur de plusieurs essais pédagogiques, dont "le racisme expliqué à ma fille"  paru en 1997, qui connaît un très grand succès en librairie. 
 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article