Vendues de Betty MAHOOMDY et Zana MUHSEN

Publié le par Troumoulou

Résumé ☆☆☆☆

Vendues - Zana Mulsen Betty Mahoomdy

En 1980, Nadia et Zana Muhsen, deux petites Anglaises de quatorze et quinze ans s'envolent au Yémen - pays de leur père - pour des vacances de rêve... 
Là-bas, leur existence bascule dans le cauchemar. Prisonnières dans un village isolé, elles seront mariées de force. Leur père les a vendues ! 13 000 francs chacune. Coups, insultes, chantage... 
Très vite, Nadia capitule. Mais Zana résiste. Elle écrit des centaines de lettres qui n'arriveront jamais... Puis, un jour, un médecin yéménite accepte de poster un courrier adressé à sa mère. Elle lui demande d'alerter la presse, de crier leur histoire au monde entier ! L'Angleterre s'émeut.
En 1988, le gouvernement yéménite autorise les deux jeunes filles à quitter le pays... sans leurs enfants. Nadia refuse. Zana décide de fuir l'enfer... D'Angleterre, Zana continue la lutte.

Mon avis

Ce livre qui retrace les années infernales vécu par ces deux soeurs, vendues par leur père Yéménites vivant avec sa famille en Angleterre, à ses amis.

 Croyant partir en visite au pays de leur père, Elles se retrouvent " mariées" de force aux fils des amis Elles ont 16 et 14 ans et les garçons  respectivement 15 et 13 ans. Tous des enfants, mais là bas, on ne désobéit pas à son pére et les garçons vont donc consommer ces mariages. Forcées et violées, elles vont subir pendant huit longues années le sort des femmes Yéménites, une vie d'esclave dans des villages reculées au fin fond des montagnes Yéménites.

Seules la pugnacité de Zana qui jamais n'abandonne ni ne perd espoir de revenir un jour chez ELLE en Angleterre, vont les aider à subir ce sort et à tenir. Et Zana réussira en abandonnait son fils à quitter ce cauchemar. Nadia et ses enfants sont restés captifs des traditions et des politiques yéménites.

Un livre poignant, une histoire vraie. C'est en 1988 que Betty Mahoomdy découvre l'histoire de Zana et Nadia, cependant le sort de ces femmes du moyen orient ne s'est pas arrangé depuis cette époque. Dans ce pays conservateur ultra musulman la situation d'esclave des femmes perdure.

Les violences faites aux femmes y sont encore courantes : violences conjugales, mariages de petites filles (50% des femmes sont mariées avant l'âge de 14 ans), crime d'honneur, excision, et autres mutilations féminines...

La grave crise humanitaire que traverse ce pays et que la presse et les médias occultent sont encore des facteurs aggravant ces situations.

Selon un article du 24 septembre 2012 du  point et de l'AFP :

 "L'ONG Oxfam a averti que la situation des femmes yéménites est encore plus mauvaise qu'avant le soulèvement contre le président Ali Abdallah Saleh en raison de l'aggravation de la crise humanitaire.

"Quatre femmes sur cinq affirment que leur situation s'est détériorée au cours des 12 derniers mois", affirme l'organisation britannique dans un rapport, fruit de rencontres avec un éventail de femmes à travers le pays.

L'auteure

Betty Mahmoody (née le 9 juin 1945 à Alma dans le Michigan) est une écrivaine américaine. Elle est connue surtout pour son livre Jamais sans ma fille et sa lutte pour les droits des enfants.
En 1977, elle épouse Sayyed Mahmoody, médecin Iranien exerçant aux Etats-Unis. Dans 'Jamais sans ma fille ' elle raconte ses années de calvaire pour récupérer sa fille, enlevée par son époux qui est retourné vivre en Iran. 
L’ouvrage fait l’effet d’une bombe et réveille les consciences sur un problème fréquent. 
En 2006, ‘Jamais sans ma fille’ est réédité. Aujourd'hui, Betty Mahmoody vit quelque part en Amérique avec sa fille, sous un nom d'emprunt. 

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article