Orkhidos de Stéphane HEAUME

Publié le par Troumoulou

Stéphane Heaume - Orkhidos

☆☆☆☆Quatriéme de couverture

Orkhidos est une cité lacustre, flamboyante et secrète. On y accède par l'Orkhid-Express, train luxueux qui traverse une immense forêt où fleurissent d'étranges orchidées... C'est une principauté prestigieuse, qui tient autant du mythe que du rêve - un rêve quasi inaccessible pour les habitants d'Old York et auquel va vouloir croire Véra Lovskv. Fuyant son pays ravagé par la guerre, Véra vient à peine d'arriver à Old York qu'elle se trouve entraînée, à la suite du vieux milliardaire don Winthrop Candell, dans un univers trouble et magnétique, sur les traces d'un mystérieux habitant d'Orklndos.

Mon avis

Orkhidos, mystérieuse cité innaccessible à laquelle va accéder Véra Losky grâce et entrainée par le vieux milliardaire Don Wintrop Candell sur les trâces d'un mystérieux habitant Alpey de Pondishandor, prince d'Orkhidos.
Un livre à rebondissements, magique et ensorcelant
Ce texte poétique, construit à la manière d'un conte fantastique est difficile à lacher.
Le bal masqué commence dès les premières pages et les masques ne tombent qu'à l'ultime fin du récit. L'auteur nous entraine dans une aventure envoutante. Fasciné par le mystère des personnages et l'etrangeté des lieux on se laisse prendre par les intrigues qui se nouent et dénouent jusqu'à la dernière page.

La jeune Véra incarne l'innocence et la ferveur des jeunes amoureux. Un vrai conte moderne avec prince, jeune fille énamourée, nain énigmatique, décors enchanteurs, des gentils, des méchants.

L'auteur

Stéphane Heaume né à Paris le 27 mars 1971, est un romancier français. Il écrit également des textes pour des compositeurs de musique classique. Après plusieurs années passées en Afrique et à New York, il vit aujourd'hui entre Paris et Trouville-sur-Mer.

Il est le petit-fils de l'architecte Arthur-Georges Héaume qui, après 1945, a travaillé avec Auguste Perret à la reconstruction du port du Havre.

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article